Comment aménager son logement pour recevoir une personne handicapée ou en perte d’autonomie ? Lorsqu’une personne est handicapée ou en perte d’autonomie, l’habitation doit-être adaptée, sécurisée pour rendre la vie facile et pour éviter les accidents. Voici quelques conseils pour vous aider.

Maison

Comment aménager son logement pour recevoir une personne handicapée ou en perte d’autonomie ?

Lorsqu’une personne est handicapée ou en perte d’autonomie, l’habitation doit-être adaptée, sécurisée pour rendre la vie facile et pour éviter les accidents.

Voici quelques conseils pour vous aider.

Cette liste n’est pas exhaustive. Elle donne une idée générale des améliorations à apporter pour le bien-être de la personne que vous aidez.

Aménagement à apporter sans dépense :

– Dégagez les passages de tout obstacle. Vous pouvez laisser ou disposer des meubles permettant un appui.
– Enlevez les tapis ou descente de lit, si vous ne pouvez pas les ôtez, fixez les avec de l’adhésif double-face.
– Veillez à ce que l’éclairage soit suffisant pour éviter les zones d’ombres ou l’éblouissement.
– Si la personne aidée éprouve des difficultés pour marcher, disposez des sièges pour permettre une pose.
– Installez près du lit une table de nuit suffisamment large pour installer le matériel nécessaire (lampe de chevet, verre, lunettes, livre, mouchoir, téléphone …). Un téléphone installé dans la chambre permet d’appeler en cas d’urgence, évite de se relever en cas d’appel.
– Dans la salle de bain, dégagez un espace suffisant près du lavabo pour le nécessaire de toilette, installez un siège pour une toilette assise ou un temps de récupération, n’oubliez pas le tapis anti dérapant dans la baignoire ou la douche.
– Réorganisez les rangements (vêtements, vaisselles …) afin que le nécessaire soit à portée de main.
– Privilégiez les rangements à portes coulissantes
– Si la personne que vous aidez est atteinte d’un handicap cognitif, intellectuel ou de la maladie d’Alzheimer :

Pensez à mettre sous clé les produits ménagers toxiques ainsi que les médicaments.
Supprimez les objets dangereux (couteaux, ciseaux, allumettes …)
Rangez les objets dont elle ne sait plus se servir (robot électrique, …)
Si la cuisinière fonctionne au gaz, pensez toujours à couper l’arrivée de gaz après chaque utilisation.

A noter …

Les aménagements à apporter seront différents suivant le type d’habitation et le handicap de la personne.

Vous pouvez être conseillé par des ergothérapeutes. Vous trouverez leurs coordonnées auprès de votre Centre d’Action Sociale (conseil général) ou de votre Centre Local d’Information et de Coordination (www.clic-info.personnes-agees.gouv.fr)
Certains organismes peuvent vous aider au financement de ces travaux :

L’Agence Nationale de l’Habitat (www.anah.fr)
numéro de téléphone : 0 826 80 39 39.

Les Maisons Départementales des Personnes Handicapées, l’Association pour le Logement des Grands Infirmes (algi.asso.fr).

Avant de commencer les travaux contactez votre assistante sociale de quartier ou votre CCAS qui saura vous aider dans vos démarches.

A savoir…

Des crédits d’impôts pour l’installation ou le remplacement d’équipements spécialement conçus pour les personnes âgées ou handicapées sont possibles (élévateur, douche à l’italienne, siège monte-escalier…). Les travaux doivent être réalisés par une entreprise et ouvrent droit à un crédit d’impôt de 25% sur la facture totale (fourniture et pose) . Le crédit d’impôt est un avantage fiscal ouvert à tout contribuable (propriétaire, locataire, occupant à titre gratuit…) qu’il soit imposable ou non. Les montants de travaux réalisés sont à indiquer sur la déclaration de revenus. Si vous êtes imposable, cet avantage fiscal prendra la forme d’une réduction d’impôt, voire d’un remboursement si le crédit d’impôt excède l’impôt sur le revenu dû. Si vous n’êtes pas imposable, l’Etat vous remboursera la somme correspondante.

Si vous devez contracter un emprunt pour réaliser ces travaux, la CAF peut vous aider au remboursement.

Aménagements peu couteux

– Installez une main-courante dans les escaliers.
– Veillez à ce que des prises électriques soient en nombre suffisant pour éviter les rallonges électriques et qu’elles soient installées en hauteur (1,40 m environ) pour éviter les risques de chutes.
– Faites installer aussi souvent que nécessaire des interrupteurs va-et-vient.

Dans les toilettes et la salle de bain :
– Faites poser des barres d’appui, de chaque coté du siège des toilettes, dans la douche ou la baignoire.
– Adaptez un réhausseur au siège des toilettes.
– Installez un siège dans la douche ou dans la baignoire.
– Avant l’achat de ces petits matériels (barre d’appui, réhausseur, siège de douche …) contactez votre
– Assistante sociale ou votre CCAS. Ils peuvent être financés par l’APA, la CAF, la MDPH, la caisse de retraite complémentaire.

Aménagements importants

– Remplacez la baignoire par une « douche à l’italienne » (c’est une douche sans bac de récupération)
– Préférez des robinets mitigeur plutôt que mélangeur pour éviter les risques de brulure.
– Choisissez un revêtement antidérapant, ou un carrelage de petite dimension, les joints faisant office d’antidérapant.
– Pour les volets, préférez les volets roulant électrique, moins fatiguant et sans risque.
– Préférez un chauffage électrique pour éviter la pénibilité de l’allumage, de l’alimentation.
– Dans la cuisine et la salle de bain prévoyez des espaces sous les plans de travail, évier et lavabo pour faciliter la position assise.

Attention pour bénéficier des subventions de l’ANAH, du conseil général, des caisses de retraite, des collectivités locales, les travaux ne doivent pas être commencés avant le dépôt des dossiers ou les accords de financement.

Documents complémentaires utiles et guides :

Aménager sa maison afin d’éviter les chutes (guide de l’INPES)
Prévention des chutes à domicile
Comment prévenir les chutes dans l’escalier ?
Séniors, restez en forme pour ne pas chuter

Vous pouvez aussi en complément de cette fiche consulter “aménager le logement avant de s’épuiser

8 Commentaires

  1. Bonjour,
    Je suis atteinte d'un tremblement orthostatique primaire, maladie très peu connue.
    Je suis incapable de tenir en position debout statique plus de 30 secondes, mes jambes se tétanisent et mon corps se met à trembler.
    Je viens de faire une démarche après de la MDPH de Maine et Loire afin d'être reconnue ayant un handicap et pouvoir bénéficier d'aide humaine et technique.
    La réponse après contestation vient de tomber , REFUS.
    Ma maladie ne rentre pas dans la grille GIR. Effectivement, je mange seule, je me déplace seule (sans m’arrêter), je gère mes papiers et fais ma toilette seule mais assise.
    Voilà maintenant 20 ans que j'accepte mais le vieillissement ne me permets plus de faire face.
    Je désire aménager ma cuisine, mettre la table de cuisson afin de cuisiner assise, voilà l'aide technique que je demande. La salle d'eau est déjà aménagée par nos soins. Nous sommes au dessus du plafond pour les subventions ANAH.
    Connaissez-vous d'autres organismes d'aide.
    Merci pour votre écoute.

    • Bonjour Madame,
      nous ne disposons pas de beaucoup d'informations et témoignages sur votre maladie.
      Accepteriez vous de témoigner pour Aidant attitude ? Soit en nous écrivant un petit texte de témoignage sur votre quotidien soit en vous appelant par téléphone pour réaliser une interview ?
      Pierre DENIS

    • Bonjour Madame,

      Avez-vous fait appel à une assistante sociale ? Il me semble que c'est elle qui saura le mieux vous guider. Je ne connais pas d'autres organismes que l'ANAH, mais je me demande si le Conseil Général de votre département ne pourrait pas vous aider.

      N'hésitez pas à frapper à toutes les portes. N'ayez pas peur de déranger. Si vous ne vous faites pas entendre, vous n'obtiendrez rien de personne.

      Je vous souhaite bon courage et la meilleure santé possible.

      Annick Toczé

  2. Bonjour, une assistante sociale pourra en effet vous conseiller les organismes à solliciter : conseil général, anah, pact arim également du département.
    Au niveau des besoins en aménagement, étant moi-même ergothérapeute en libéral et répondant à de nombreuses demandes dans ce sens, je vous conseille de vous rapprocher d'un(e) ergothérapeute en libéral sur votre région (je sais qu'il y en a) qui pourra vous conseiller sur les aménagements à réaliser, les aides techniques à essayer et réaliser un argumentaire écrit pour vous aider à solliciter une aide financière.
    Cordialement.
    A. TAUNAIS

  3. Je suis atteinte de TOP comme vous. J'ai créé un groupe déjà d une dizaine de personnes atteintes. Vous pouvez nous y rejoindre si vous le souhaitez. Pour cela adressez moi votre adresse e-mail à dacariclo@numericable.fr et je vous inviterai.
    Ce groupe est privé aux personnes atteintes TOP et leurs proches. Nous pouvons échanger en toute discretion.
    Savez-vous que la maladie TOP est maintenant reconnue par ORPHANET un site internet gratuit , la bible des médecins, et que notre maladie est admise en ALD ? pErso je vais voir cela avec mon neurologue en fin fevrier. Mais nous pourrons en discuter sur le groupe.
    Nous ne parlons pas que de la maladie, d'autres sujets plus agréables aussi.
    Rejoignez-nous, vous serez la bienvenue
    Sur le groupe je m appelle CHRIS TALINE c est moi qui ai créé le groupe voilà 2 ans
    à bientôt
    CHRIS

    • Bonjour

      Bonjour Madame MARTINEAU,
      Cette maladie T.O.P. TREMBLEMENT ORTHOSTATIQUE PRIMAIRE commence à être connue et reconnue.
      Vous pourrez trouver de l'aide, des conseils, du soutien AU SEIN DE NOTRE GROUPE qui a évolué depuis mon dernier message, nous comptons actuellement 26 membres TOP et nous pouvons ainsi partager notre quotidien, nos difficultés, nous soutenir et nous aider dans nos démarches auprès des Administrations.
      Nous sommes éparpillés sur toute la France. Nous rencontrons parfois aussi des difficultés pour nous faire entendre des Organismes qui bien souvent sont dans l ignorance de notre maladie. Mais la persévérance, les recours par RAR bien argumentés, documentés, et la preuve que d autres atteints de notre maladie TOP ont obtenu ce qu ils demandaient, aident ceux qui essuient un premier refus à obtenir enfin une réponse positive.
      REJOIGNEZ-VOUS Madame MARTINEAU en cliquant sur le lien ou en faisant votre demande si vous etes sur facebook, en haut dans la bande blanche écrivez : TREMBLEMENT ORTHOSTATIQUE PRIMAIRE.
      vOUS êtes la bienvenue.
      à trés bientôt

      CHRIS TALINE

  4. Bonjour,je recherche quelques informations pour des tremblements essentiel et des tremblements orthostatique j'ai 60 ans et je suis en invalidité de 2 ème catégorie (qu'elle sont les aides dont je peut bénéficier )car mes problèmes s'aggrave de plus en plus et tous traitements ne me fait rien.

    • Vous pouvez contacter l' APTES (association des personnes concernées par le tremblement essentiel).
      http://www.aptes.org/tremblement-essentiel/
      http://www.aptes.org/tremblement-orthostatique-primaire/

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont signalés par des *