Présentation des bénévoles formant l'équipe du fonds de dotation Aidant attitude.

capture-d_ecran2013-01-16-a-18.33.52

Annick Toczé (Membre fondateur)

annick-tocze

Co-auteur du guide petites recettes entre aidants, Annick est aide à domicile en milieu rural.

Elle passe ses journées sur le terrain, à aider les familles. Elle a participé à la création d’Aidant attitude aux côtés de Pierre Denis.

« Je suis aide à domicile en milieu rural. Chaque jour, je me lève avec l’assurance d’apporter du bien-être à quelqu’un. Chaque jour est différent, avec son lot d’émotions, de sourires, de tristesse, de partage, d’entraide et de diplomatie. Chaque jour, je suis attendue avec impatience. Et chaque jour, je frappe aux portes avec le sourire.»

Danièle Mouthuy

daniele-mouthuy

Je suis maman de deux enfants de 37 et 40 ans. Frédéric, l’ainé, est lourdement handicapé, atteint d’une épilepsie sévère. Ma vie s’est donc adaptée à cette réalité à laquelle je n’étais pas préparée.

Enseignante en début de carrière, je n’ai pas souhaité arrêter mon activité professionnelle pour l’équilibre général de la famille. Puis après des concours, je suis devenue conseillère d’orientation psychologue, tout en gérant au mieux la garde des enfants, ce qui n’était pas simple. Enfin en 1992, j’ai décidé de créer un cabinet de ressources humaines. C’était un défi important pour moi, car je savais que la santé de mon fils pouvait à tout moment m’amener à stopper cette entreprise. Je mesure la chance qui m’a permis de passer ces différentes étapes.

Actuellement à la retraite, je me suis formée au Qi Gong pour accompagner les aidants à mieux gérer leur énergie, face aux situations émotionnelles qu’ils vivent mais aussi, à l’épuisement qu’ils subissent. La santé des 8,3 millions d’aidants, voilà un sujet qui me passionne et qui ne semble pas encore pris en compte par la société.

C’est dans cet objectif que j’ai rejoint Aidant attitude pour développer, informer, accompagner les aidants.

« Ne pas survivre mais vivre », un message optimiste que véhicule Aidant attitude.

Michèle Guimelchain Bonnet

Michele-Guimelchain-Bonnet

“Dans mon travail de psychologue, l’aide aux aidants est importante car c’est la meilleure prévention contre les maltraitances des plus fragiles”.

Erika Duverger

erika-duverger

Mariée, mère de trois enfants (25, 23 et 20 ans).

Conseiller délégué à la culture et associé aux affaires sociales et à la solidarité à la mairie du 8ème arrondissement. Sans étiquette.

Passionnée d’art, dynamique et investie dans le quotidien de son arrondissement parisien, Erika a toujours été très sensibilisée sur l’accompagnement des personnes malades ou en situation de dépendance.

Cédric Corneloup

cedric-corneloup

Webmaster et graphiste travaillant pour Aidant attitude. Créateur d’Oniris (http://onirisweb.com), il mène les opérations depuis le Népal où il vit. Il a en charge la gestion du site aidantattitude.fr, travaille sur la création et les supports graphiques.

Pierre Denis (président fondareur)

annick-tocze

43 ans, a perdu ses deux parents au terme d’un accompagnement lourd de 12 ans. Marié, père de trois enfants, cadre dans un grand groupe, il a créé il y a trois ans le fonds de dotation Aidant attitude, pour soutenir ceux qui accompagnent un proche en fin de vie. Intervient aux rencontres de l’autonomie, aux cercles de réflexions.

Un commentaire

  1. Bonjour,
    De par mon travail (je suis AMP) j'ai pu accéder à la formation de qi gong en partie. La première a eu lieu en mars et la seconde aura lieu en septembre. J'ai demandé cette formation en premier lieu pour aider les personnes handicapées auprès desquelles je travaille. J'envisage de créer un atelier de qi gong avec une collègue qui fait parti de cette formation mais je n'arrive pas à savoir comment la mettre en place. Il faut savoir que les personnes auprès de qui je travaille sont atteintes d'handicap moteur et cérébral. Pouvez vous me conseiller merci
    Sylvie

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont signalés par des *