Pour les aidants confrontés à la perte d'autonomie de leur proche, l'OCIRP a mis à disposition le guide "Aidants, Dépendance, Autonomie : démarches et droits". Un outil concret pour faire connaître leurs droits aux aidants et leur permettre de s'orienter dans l'offre existante.

OCIRP guide aidant

Selon l’INED, le nombre de personnes en perte d’autonomie devrait doubler en France, passant de 1,2 millions en 2013 à 2,3 millions en 2060.

Pour les aidants confrontés à la perte d’autonomie de leur proche, l’OCIRP a mis à disposition le guide “Aidants, Dépendance, Autonomie : démarches et droits”. Un outil concret pour faire connaître leurs droits aux aidants et leur permettre de s’orienter dans l’offre existante.

Un guide pour les différentes étapes de la dépendance

36 pages : c’est le volume de ce guide téléchargeable gratuitement à partir du site Internet de l’OCIRP.

Le guide démarre sur la question qui se pose à tous les aidants confrontés, pour la première fois, à la perte d’autonomie de leur proche : comment mesurer la dépendance ? Cette évaluation permet de déterminer, notamment, le montant de l’allocation personnalisée d’autonomie ou APA dont peut bénéficier la personne dépendante. Le montant de cette allocation est souvent déterminant pour mettre en place les aides quotidiennes pour la personne âgée en perte d’autonomie.

Le guide aborde ensuite la question du maintien à domicile. Il propose aux aidants différentes solutions techniques pour sécuriser le domicile de la personne âgée et lui permettre ainsi de rester le plus longtemps possible chez elle. Pour faire réaliser certains aménagements, des aides financières et techniques existent et sont détaillées dans le guide

Le maintien à domicile débouche le plus souvent vers l’emploi d’intervenants qui aident la personne en perte d’autonomie dans l’accomplissement d’activités de la vie quotidienne. Le guide oriente les aidants dans les démarches à effectuer pour gérer ces emplois. Parfois, la personne âgée a besoin de bénéficier de soins à domicile, dispensés notamment par les Services de Soins Infirmiers à Domicile. Le guide décrit à quel moment faire appel à eux et comment.

Parfois, le maintien à domicile n’est pas ou plus possible. Le guide informe les aidants des différentes structures existantes pour que leur proche puisse être admis dans un établissement spécialisé.

De nombreuses aides possibles mais souvent méconnues

De nombreux dispositifs existent pour soutenir les aidants dans la prise en charge de leur proche en perte d’autonomie. Ces aides sont d’ordre financier : l’APA, les aides de de la CNAV ou des caisses de retraite, les aides de la Caisse d’Allocations familiales pour le logement, etc. Pour la plupart de ces aides, le guide donne les montants, les conditions d’éligibilité et les démarches à effectuer pour en bénéficier.

Le guide informe également les aidants de dispositifs d’autre nature. Tout d’abord, le congé de soutien familial : un salarié, ayant plus de deux ans d’ancienneté, peut solliciter ce congé de trois mois, renouvelable, sans pouvoir excéder un an sur l’ensemble de sa carrière professionnelle, pour s’occuper de sa mère, son père ou encore son conjoint, son concubin, son partenaire lié par un pacte civil de solidarité ou son enfant qui se trouve en situation de dépendance.

Le guide explicite également le congé de solidarité familiale : le salarié peut bénéficier de ce congé, lorsqu’un membre de sa famille ou un proche se trouve en fin de vie – le pronostic vital doit être engagé ou la personne doit être atteinte d’une maladie grave et incurable. La durée du congé est de trois mois, renouvelable une fois.

Enfin, le guide donne de nombreuses adresses d’organismes, utiles pour continuer à s’informer et effectuer des démarches.

Les aidants face au guide

Les dispositifs sont multiples et les démarches sont souvent complexes pour les aidants confrontés à la perte d’autonomie de leur proche. Ce guide réussit-il à les expliciter simplement et concrètement ?

Viviane, 63 ans, aidant sa mère âgée de 87 ans, n’a pas hésité à faire part de son avis sur le sujet : « Ma mère a eu besoin récemment d’aide pour pouvoir rester à son domicile. J’étais un peu perdue.  Surtout, j’étais inquiète pour la mise en place des démarches. Devenir employeur de l’aide-ménagère, ne me réjouissait guère ! Ma fille a trouvé sur Internet le guide de l’OCIRP et j’ai pu ainsi me repérer pour mettre en place les différentes interventions au domicile de ma mère. J’ai pu aussi faire évaluer son degré de dépendance et faire mettre en place l’APA. »

Jacques, 54 ans, aidant sa mère de 93 ans, lui n’attend qu’une seule chose : la version 2016 du guide avec les dispositions de la loi relative à l’autonomie et au vieillissement !

Pour télécharger le guide “Aidants, Dépendance, Autonomie : démarches et droits”

Pour en savoir plus sur l’OCIRP

Delphine Doré

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont signalés par des *