Soutenir les aidants à domicile, un dispositif innovant - Aidant attitude

Accompagner et soutenir les aidants à leur domicile constitue le socle de Passerelle Assist aidant. Un dispositif novateur mis en place par Martine Aulagnier, présidente de l’association et membre fondateur du projet.

Aidant Attitude :Comment s’est créé le projet Passerelle Assist aidant ?

Martine Aulagnier :Passerelle assist aidant est né d’un constat : celui de la fragilité des aidants familiaux et de leur risque de décéder avant la personne aidée. C’est particulièrement le cas lorsque le malade est atteint de maladie neurodégénérative comme la maladie d’Alzheimer, très difficile à gérer. J’ai recensé les dispositifs disponibles pour venir en aide aux aidants, mais la plupart d’entre eux sont coûteux et situés hors du domicile, ce qui représentent une contrainte supplémentaire pour des personnes déjà dépassées par l’état de santé de leur proche. J’ai donc eu l’idée de proposer un dispositif de soutien aux aidants directement à leur domicile.

Aidant Attitude : Pouvez-vous me décrire le service proposé par Passerelle assist aidant ?

Martine Aulagnier : L’accompagnement au domicile de l’aidant s’effectue pendant une année. Sa situation est évaluée par un comité technique, puis un bilan est établi afin de mettre en place un programme d’aide personnalisée décliné sur six rendez-vous. Pour l’instant, nous intervenons dans le département d’Indre et Loire et dans les six premiers arrondissements de Paris, ainsi que dans le XIIIe et le XIVe. Le dispositif parisien est d’ailleurs adossé à la Maison des aînés et des aidants. Les personnes intéressées peuvent se renseigner auprès d’une assistante sociale, du CCAS de leur mairie ou encore nous contacter directement. Actuellement, nous assurons le suivi de 60 personnes et sommes en mesure d’intégrer 30 nouveaux aidants chaque année.

Aidant Attitude : Quels sont les profils des intervenants ?

Martine Aulagnier : Plusieurs corps de métiers sont sollicités pour accompagner les aidants. Il peut s’agir d’un gériatre qui permet à la famille de mieux comprendre la maladie, d’un psychologue, d’un sophrologue ou d’un socio esthéticien qui aident l’aidant à se recentrer sur lui-même et contribuent à diminuer le stress et les tensions. La diététicienne intervient aussi fréquemment tout comme le kinésithérapeute, très utile pour apprendre à bien positionner son corps lors de l’aide au malade et parfois aussi le médiateur familial. Tous nos collaborateurs sont diplômés et disposent d’une formation solide et de connaissances spécifiques sur les problématiques des aidants familiaux.

 Aidant Attitude : Quels sont les bénéfices que Passerelle Assit aidant apporte aux aidants ?

 Martine Aulagnier : Les bénéfices apportés aux aidants via notre dispositif sont multiples. Les aidants disposent d’un soutien psychologique, qui les aide à se sentir mieux et à réduire leur état de stress. Ces interventions leur permettent également de gagner en confiance et de déculpabiliser lorsqu’il est question de placer le proche dépendant en Ehpad. Nous prenons soin d’agir en prévention des situations de stress et de dépression. Nos actions permettent aussi d’apaiser les tensions familiales qui peuvent se greffer autour des situations d’aidance.

Aidant Attitude : Les proches aidés en bénéficient-ils ?

Martine Aulagnier :Oui, lorsqu’un aidant va bien, les risques de maltraitance et les conflits familiaux sont réduits. Une harmonie se crée ainsi dans la famille dont le proche dépendant tire bien entendu profit.

Aidant Attitude : Avez-vous des intentions de développement ?

Martine Aulagnier : Nous souhaitons en effet gagner de nouveaux secteurs géographiques mais surtout nous occuper des aidants en activité professionnelle, très nombreux à assumer ce rôle. Leur accompagnement est spécifique et les entreprises doivent s’engager à leurs côtés. Nous allons d’ailleurs prochainement participer au colloque sur les aidants salariés organisé par Aidant Attitude, Cancer Contribution et la Région Île de France, le 17 mai 2019. Nous espérons ainsi dégager des pistes de réflexion autour des aidants actifs et trouver avec les entreprises des solutions concrètes pour les soutenir.

Voir le site d’Assist’aidant

Propos recueillis par Sandrine Youknosvki

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont signalés par des *