Merck primé pour son soutien aux aidants - Aidant attitude

Engagé dans l’accompagnement des aidants, la société Merck remporte le prix coup de cœur du jury pour son projet «Embracing Carers ». Soutenu par Emilie Weight, responsable RSE Merck France, la visée de cette initiative est de répondre aux problèmes des aidants familiaux autant au niveau sociétal que sanitaire.

Aidant attitude : Le 4 décembre dernier, Merck a été lauréat du trophée coup de cœur du jury RSE des entreprises du médicament pour le projet « EmbracingCarers ». Pouvez-vous nous expliquer à quoi correspond ce prix ?

Emilie Weight : Les trophées RSE du LEEM récompensent tous les deux ans les projets les plus vertueux élaborés par les entreprises du médicament avec la distribution de prix décernés par un jury indépendant.Pour cette troisième édition, le prix coup de cœur du jury a été remporté par Merck avec son projet intitulé « Embracing Carers » (en français soutenons les aidants) mené en partenariat avec huit organisations internationales de soutien aux aidants.

Aidant attitude : En quoi consiste le projet « Soutenons les aidants » ?

Emilie Weight :Il s’agit d’une initiative mondiale que Merck déploie localement dans toutes ses filiales pour mettre en place des solutions innovantes pour mieux accompagner les aidants y compris sur leur lieu de travail.  Nous favorisons la mise en relation et l’accompagnement des associations d’aidants et de patients. Nous participons au développement de la prise de conscience en contribuant au débat et en mettant en avant les difficultés des aidants ainsi que des solutions pratiques pour les soutenir. Enfin, nous aidons à la sensibilisation des politiques en faveur des aidants en communiquant les meilleures pratiques en vue d’une évolution du cadre législatif et de l’environnement général en faveur des aidants.

Aidant attitude : La santé des aidants semble occuper une place importante dans ce projet, pouvez-vous nous expliquer pourquoi ?

Emilie Weight : En effet, la santé est un enjeu majeur dans la problématique des aidants familiaux. Nous l’avons observé après l’enquête réalisée auprès de 500 collaborateurs situés dans divers pays et employés de Merck étant eux-mêmes aidants familiaux. Nous avons également travaillé avec l’institut Pasteur de Lille et CEMKA (organisme de recherche reconnu par les pouvoirs publics), afin de mettre en place un parcours de soins pour limiter la dégradation de la santé des aidants.

Aidant attitude : quels sont les autres points sur lesquels vous souhaitez agir ?

Emilie Weight : Nous voulons également intervenir au niveau de la reconnaissance des aidants au sein de l’entreprise par l’intermédiaire d’une campagne de sensibilisation et de formation pour les managers de Merck à partir de 2020. Il s’agira pour eux de mieux écouter les aidants et de pouvoir ainsi répondre au plus juste à leurs besoins mais également de détecter et de capitaliser sur leurs compétences. L’idée étant de faire changer le regard des entreprises sur le rôle d’aidant. Dans la pratique, cela peut prendre plusieurs formes comme aménager le temps et les lieux de travail, reconnaître et valoriser les compétences acquises pendant l’aidance telles que l’empathie, le sens de l’organisation, l’esprit d’équipe afin de rendre l’entreprise plus humaine. A ce jour Merck dispose déjà d’une communauté d’une trentaine d’aidants au sein de ses employés repartis aux quatre coins du globe qui se réunissent régulièrement via Skype pour échanger autour de leur expérience et faire évoluer les pratiques de l’entreprise les concernant.

 

Propos recueillis par Sandrine Youknovski

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont signalés par des *