Les joies de la sophro

Aidante et membre de l’association ” Les joies de la sophro “, Thi Hoa Quan s’est donnée pour mission de faire profiter les aidants de cette approche thérapeutique. Par le biais d’Aidant attitude elle présente son projet.

Aidant attitude : Thi Hoa, vous êtes sophrologue et vous nous avez contacté au sujet de votre projet d’intervention bénévole auprès des aidants. Comment êtes-vous arrivée jusqu’à nous ?
Thi Hoa Quan : J’ai contacté Aidant attitude car je suis moi-même aidante. J’ai accompagné mon père qui est maintenant décédé et je soutiens toujours ma mère. Ma démarche est donc pleinement sincère : je suis consciente des besoins des aidants et de leur nécessité à recevoir de l’écoute et du soutien. C’est pourquoi, je souhaite mettre à leur profit les outils dont je dispose.

Aidant attitude : Votre reconversion dans la sophrologie est récente. Pouvez-vous nous raconter votre parcours ?
Thi Hoa Quan : J’ai terminé ma formation de sophrologue en juin 2020 à l’issue de 18 mois de formation au sein de l’Académie de sophrologie, une structure dont le discours m’avait particulièrement touchée. Je possède une maîtrise en sociologie et occupe un poste de chargée d’insertion dans un centre de formation. Mon travail consiste à accompagner au quotidien des personnes dans leurs nouveaux projets professionnels. Ma formation en sophrologie, qui découle de mon expérience personnelle, s’inscrit dans cette continuité de volonté d’accompagnement. En effet, être l’aidante de mon père m’a plongée dans un tourbillon d’émotions. J’ai été amenée à consulter une sophrologue qui m’a beaucoup soulagée. C’est ainsi que j’ai voulu à mon tour me former à la sophrologie et transmettre aux autres le bien être dont j’avais bénéficié.

Aidant attitude : Quels sont les bienfaits de la sophrologie pour les aidants ?
Thi Hoa Quan : La sophrologie permet de détendre et de libérer l’esprit, d’évacuer le stress, la fatigue et de mieux gérer ses émotions. Elle offre un véritable lâcher-prise et donne la possibilité de se ressourcer, de prendre du recul et de retrouver de l’énergie grâce aux exercices basés sur la respiration et la visualisation. Ce sont plusieurs techniques avec lesquelles on se fait du bien. Lorsqu’on est aidant, on est submergé par les responsabilités et on a tendance à oublier de prendre soin de soi. On se sent souvent démuni et impuissant face à la maladie. La relation de guidance entre le sophrologue et le sophronisé repose sur une écoute active, elle apporte du réconfort, comble la solitude et garantie un lien social qui fait bien souvent défaut.

Aidant attitude : Vous avez créé une association ?
Thi Hoa Quan : Effectivement, nous avons créé l’association ” Les joies de la sophro ” en décembre 2020 dans le but de faire découvrir la sophrologie à tous les publics, notamment aux personnes qui n’ont pas les moyens financiers de s’offrir des séances. C’est pourquoi, j’interviens aussi bénévolement. Nous sommes basés à Pantin, dans le Nord-Est parisien, mais en raison de la crise sanitaire, les séances se déroulent pour l’instant en visioconférence mais nous nous adaptons en fonction des demandes.

Si vous souhaitez nous joindre :

lesjoiesdelasophro@gmail.com ou thihoaquan@gmail.com

Tél : 06 200 600 51

Propos recueillis par Sandrine Youknovski

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont signalés par des *