Merci pour vos étoiles!
Merci pour vos étoiles!

Le terme d’aidant a été attribué à toute personne, professionnelle ou non, qui apporte de l’aide à une personne dépendante. Une personne dépendante est une personne qui a besoin d’être aidée pour l’accomplissement des actes essentiels de la vie ou qui a besoin d’une surveillance régulière (handicapée physique ou mentale, malade, personnes âgées …)

L’aidant professionnel

L’aidant professionnel aussi nommé auxiliaire de vie, aide à domicile, assistant de vie, aide ménagère, garde à domicile … intervient au domicile, auprès de personnes handicapées, enfants ou adultes, chez les personnes âgées.

Il est formé et de plus en plus souvent, il est diplômé. Il n’est pas, comme on le pense encore, une bonne à tout faire. Son travail est beaucoup plus complexe.

L’aidant professionnel a une connaissance de la personne, ils est formé à écouter, à conseiller. Il a un rôle dans la vie sociale de l’aidé. Et bien sur, ils assure l’entretien du linge et du cadre de vie.

Souvent, il intervient plusieurs heures par jour chez l’aidé et cela pendant plusieurs années. Des liens se nouent entre aidant professionnel et aidé.

L’aidant familial

aidant famillial

L’aidant familial aussi appelé aidant proche ou aidant naturel, est le plus souvent un membre de la famille, quelques fois c’est un voisin ou un ami. Ce terme d’aidant familial ne désigne pas un statut juridique mais la reconnaissance d’un fait.

Le choix d’être aidant familial est souvent lié à la proximité géographique ou affective.

L’aidant familial vient en aide à une personne ayant une déficience, une incapacité ou se trouvant en situation de handicap. Il intervient seul ou avec l’aide d’un professionnel. Cette aide évolue au fil du temps; de ponctuelle elle peut devenir indispensable.
L’aidant familial assure de nombreuses taches suivant les besoins de la personne aidée. Il commence souvent par remplir le garde-manger, puis il aide au ménage, puis aux repas, à l’hygiène, au soutien psychologique…Souvent, il assure aussi les démarches administratives, la coordination entre professionnels …

L’activité de l’aidant familial peut être exercée au domicile de la personne aidée ou à son propre domicile.
Plus de 80 % des personnes âgées souhaitent vieillir à leur domicile. L’aidant familial a un rôle primordial dans le maintien à domicile. Mais la prise en charge d’une personne en perte d’autonomie est très lourde. Trop souvent l’aidant familial oublie de s’occuper de lui-même. Il s’épuise physiquement et psychologiquement.

La société a encore du mal à reconnaitre l’existence économique de l’aidant familial. Pourtant quelques textes commencent à témoigner de sa prise en charge.

Complément :

Quelques chiffres sur les aidants

Enregistrer

5 commentaires

  1. Claudine DERAND BOUILLAGUET 17 octobre 2011 à 13 h 08 min - Reply

    Bonjour,

    J’ai 55 ans mon époux souffre d’une ALD, reconnue par le MDPH et la Sécurité Sociale.
    J’aimerai savoir comment cela se passe, je suis demandeur d’emploi, je recherche un emploi mais m’occuper de mon époux est le plus important, Existe t-il des aides, j’ai contacté la CAF je n’ai pas de nouvelles à ce jour.
    Je ne cherche pas quelqu’un d’autre pour m’occuper de lui. Cela va de soi.
    Je suis entrain de passer mon permis de conduire, car il a beaucoup de difficultés pour conduire, nous n’avons pas les moyens d’acheter une voiture automatique, Il veut conduire cela lui permet d’exister. Sa maladie évolue.
    Merci d’avance
    Claudine DERAND BOUILLAGUET
    0492 773 632

    • Aidant attitude 19 octobre 2011 à 10 h 08 min

      Madame,

      Si j’ai bien compris votre demande, vous désirez être indemnisée pour vous occuper de votre mari.
      Une problématique rencontrée par nombre d’ aidants de personnes handicapées.

      Premièrement, je vous conseille de vous rapprocher de votre assistante sociale et/ou de votre MDPH qui vous éclairera sur les aides dont vous pouvez bénéficier et qui vous aidera à constituer le dossier administratif.

      A priori, vous pouvez peut être bénéficier de l’allocation compensatrice pour tierce personne qui est une prestation d’aide sociale versée par le conseil général.
      Elle s’adresse aux personnes handicapées dont le taux d’incapacité est au moins de 80 % et qui ont besoin de l’aide d’une autre personne pour les actes essentiels de la vie.
      Cette aide peut être comprise entre 424,06 € et 848,13 € par mois et est destinée à indemniser l’aidant.

      Voilà, j’espère avoir répondu en partie à votre question.
      Il est important de vous faire accompagner dans vos démarches administratives.

      Restant à votre service, recevez mes meilleures salutations

      Arnaud Douarche
      EPICURIA Conseil et formation

  2. facchinetti 22 mai 2013 à 11 h 03 min - Reply

    je recherche pour mon frère qui a fait un AVC une personne de confiance pour l’accompagner en vacances en Italie.

  3. IGNASIAK 6 septembre 2017 à 9 h 03 min - Reply

    j’habite en Bretagne, je viens d’aller voir ma mère dans l’Aube,elle a comme aidante une femme qui va avoir 48 ans que ma mère a élevée depuis ses 10 mois.
    C’est elle qui gère tout même le compte en banque. ma mère est pratiquement aveugle et sourde.

    Nous sommes trois enfants, mon frère et ma soeur n’approchent plus (je comprends ) et moi-même je n’irai plus (triste) je suis seule et je suis née en 1946 c’est moi l’ainée.

  4. Therin Virginie 18 novembre 2019 à 13 h 15 min - Reply

    Bonjour,
    Ma grand mere âgée de 88 ans a fait un avc fin juillet. Elle garde de lourdes séquelles telles que handicap moteur, perte de la parole, ne peut se nourrir seule.. Pour l instant elle reste hospitalisée dans un centre de ré adaptation et à terme elle sera placée dans un EHPAD, ces handicaps lourds ne pouvant la laisser malheureusement chez elle.
    Depuis son AVC, ma mère (fille de ma grand mère)actuellement à la retraite se rend tous les jours au centre de réadaption pour tenir compagnie à ma grand mère. Elle en fera de même quand elle ira dans un EHPAD. Ma question est, ma mère peut elle béneficier d une aide du fait qu’elle accompagne au quotidien ma grand mère même si celle ci n est pas à son domicile.
    En vous remerciant par avance de vos lumières. Tout cela nous semble un peu flou n’ayant jamais été confronté à cette situation.
    Bon courage à tous les aidants.
    Bien cordialement.

Laisser un commentaire

Les mécènes d’Aidant attitude

Les mécènes d’Aidant attitude contribuent au développement du fonds de dotation, à la fois par des actions de mécénat, mais aussi par la réalisation de projets communs pour les aidants. Sans eux Aidant attitude n’existerait pas, et ne pourrait pas mener ses actions d’information, soutien et réconfort aux aidants.
Particulier : Vous pouvez déduire 66% de votre don dans la limite de 20% de votre revenu imposable.